Ce menu nécessite le plug-in flash player

  Les ordures ménagères
Les ordures ménagères collectées ne pouvant être ni recyclées, ni récupérées, ni valorisées sont acheminées au Centre d’Enfouissement Technique (CET) de Sommauthe pour y être enfouies.

Qu'est-ce qu'un Centre d’Enfouissement Technique ?

Le Centre d’Enfouissement Technique de classe II, également appelé Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) est en fait une décharge, qui a obligation de répondre aux nouvelles exigences de la loi. Un CET de classe II a pour vocation de recevoir essentiellement les déchets ultimes, qualifiés de déchets inertes, qu’on ne sait pas valoriser dans les conditions techniques et économiques du moment. Ces déchets sont ainsi stockés dans des alvéoles (ou casiers) de grandes dimensions et contrôlés pour ne pas polluer le sol.


Principe de fonctionnement d'un Centre d’Enfouissement Technique


La surveillance des matières entrantes est effectuée à partir des fiches de transport accompagnant chaque livraison. Un portique détecte la présence d'éventuelles matières radioactives.

Les déchets sont ensuite vidés dans une alvéole dédiée à cet effet, puis compactés.

Le fond d’une alvéole est tapissé d’une géomembrane destinée à constituer une barrière de sécurité passive étanche et permettre la récupération des lixiviats.

Les lixiviats sont le résultat de la percolation des eaux de pluie et des productions liquides générées par les déchets eux-mêmes. Ces lixiviats contiennent des matières organiques fermentées, des hydrocarbures, des composés minéraux, des métaux lourds, des produits chimiques divers….qu’il est nécessaire de récupérer grâce à un système drainant installé en fond de l’alvéole. Les lixiviats sont alors stockés puis traités.

Quand un casier est plein, il est recouvert d’une membrane géotextile et d’une couche d’argile.

Un système de réception des biogaz, générés par les réactions internes, est le plus souvent installé. Ainsi les gaz de fermentation (méthanes, CO2, H2S…) sont captés et récupérés après la fermeture d’une alvéole.

Un site est exploité environ 20 ans. Une fois qu’il a atteint son potentiel d’enfouissement, les alvéoles sont contrôlées pendant 30 ans (émanations de méthane et traitement des lixiviats). Ensuite le site est réhabilité avec aménagement paysager.
Schéma Centre Enfouissement